Bienvenue sur le site de la ville d'hammam-lif et de sa région
Accueil Jumelage Météo Cartes Postales Ouled el Hama Carnet de Voyage Histoire Liens

 

 

PATRIMOINE QU'EN SAVEZ-VOUS ?

Par Sofiane Ben M'rad – espacemanger.com - Publié le 9 Juin, 2020

Le pays est préoccupé par la vente à Paris d'un coran et de quelques babioles, mais son littoral ses forêts, ses montagnes et ses pièces archéologiques sont pillés tous les jours dans l'indifférence générale.

Il y'a 60 ans les remparts majestueux de Tunis et la Kasbah étaient détruits dans l'indifférence générale, puis ce fut au tour des palais et demeures royales comme le magnifique Ksar-Ettej pulvérisés à la dynamite dans l'indifférence générale, ensuite les Souks de la Marsa étaient rasés dans l'indifférence générale de même le quartier de Bab Souika le coeur battant de la culture tunisoise était rasé toujours dans l'indifférence générale. Cette année à Ghar El melh (PORTO FARINA) "le sabbatt" (Alcove) d'une porte ottomane était partiellement détruit par un entrepreneur de travaux public parce que son camion ne pouvait avoir accès le porche étant trop bas... Ensuite le fronton du palais de Carthage celui de Lamine Bey était détruit à la masse dans l'indifférence générale.

Le Palais Beylical  d'Hammam-Lif lui se trouve dans un état déplorable envahit par la pègre des environs, il est devenu un lieux de débauche ou prospèrent prostitution et trafic de drogue en plus d'être un coupe gorge dans l'indifférence générale. Aujourd'hui même à l'heure ou j'écris ces quelques lignes à la place Pasteur était abattu la plus jolie demeure historique du quartier, le Dar Bouhageb ayant appartenu à si Khlil Bouhageb ancien ministre et ceci encore une fois dans l'indifférence générale, et pas plus tard qu'hier les archives de l'historien Bescheouch étaient jetés dans une poubelle à Carthage…

Je ne fais que relever qu'une infime partie de ce qui fut détruit dans l'indifférence générale. Par rapport à tout ce que j'ai énuméré que représente la collection d'un passionné d'histoire qui a consacré ses petits moyens à collecter des ouvrages et quelques médailles éparses ici et là??.
Avons nous réalisé seulement que notre identité et notre mémoire sont déjà partie en fumée avec la suppression de nos AWKAFS ou HABOUS, que nos connaissances sont partis avec la fermeture de notre centre spirituel LA ZITOUNA que nos métiers et certains de leurs secrets et techniques ont disparus à jamais avec l'abolition des CORPPS DE MÉTIERS encore une fois tout ceci dans l'indifférence générale.

Aujourd'hui l'INP et le ministère de la culture et les médias s'enflamment et s'émeuvent pour un Coran et quelques livres mis en vente à Paris, ce n'est pas Moncef Bey qu'on vend.

Sofiane Ben M'rad

Source : https://www.espacemanager.com

 


(Site non officiel de la ville d'Hammam-lif)
© Hammam-lif.com • Tous droits réservés. 2003-2020 - admin@hammam-lif.com